Les bistrots sont de véritables symboles de la France dans le monde. Lieux de partage et de découverte gastronomique, ils sont présents sur tout le territoire et reflètent souvent les spécialités régionales.

La cuisine de bistrot c’est quoi ?

Les chefs cuisiniers des bistrots concoctent des plats généralement copieux, et recourent uniquement à des produits frais, régionaux et de saison. Les plats doivent être mitonnés dans un laps de temps minimum, c’est ce qui fait la caractéristique principale de la cuisine bistrot, ainsi que sa simplicité et son côté économique.

Quelle est l’origine du bistrot ?

  • L’origine étymologique

Celle-ci est contestée, on prétend que “bistrot” viendrait du russe “bistro” (en cyrillique быстро) signifiant vite et datant de la présence de l’armée russe à Paris de 1814 à 1818.

Les soldats russes n’avaient pas le droit de boire et s’empressaient donc de consommer dans les cafés en criant « bistro, bistro ! ». Cette étymologie est sérieusement contestée par des linguistes qui avancent d’autres explications, une origine poitevine avec “Bistraud”, le “mastroquet” en usage dans le Nord de la France, le “bistroquet” au Sud, ou encore son cousinage avec le mot “bistrouille”, mélange de café et d’alcool dans le Nord.

  • L’origine des bistrots

À la fin du XIXe siècle, les ouvriers, paysans et employés, bref des classes populaires, se retrouvaient dans ce qui est devenu les bistrots. On venait y faire une pause et reprendre des forces au cours d’une longue journée de travail. Accoudés au zinc, les travailleurs s’offraient un casse-croûte, accompagné d’un apéritif de l’époque. Avec les ingrédients de saison ou les restes de la veille, le patron cuisinait un plat consistant et authentique.

Et on y mange quoi ?

Pour la viande, c’est généralement le bœuf qui s’impose : cuisiné avec des carottes, en bœuf bourguignon, les joues de bœuf ou encore le steak tartare. Les tripiers sont également des vedettes incontournables : andouillettes, boudins noirs, rognons de veau ou encore tripoux se font la part belle. Les croque-monsieur, la blanquette de veau, le lapin, font aussi partie des produits phares de la cuisine bistrot

Du côté des accompagnements, misez sur la pomme de terre : en gratin, en purée ou préparées en frites.

 

Et les bistrots auvergnats ?

L’origine des bistrotiers auvergnats à Paris provient de la Révolution industrielle, lorsque les bougnats quittent le Massif central et montent sur Paris.

Après avoir exercé la profession de porteur d’eau (pour les bains) et de chiffonnier, les immigrants de nos hautes terres s’orientent progressivement dans le commerce du bois, de la ferraille, du charbon et des boissons. Parfois, dans leurs boutiques, ils vendent des spécialités auvergnates à des prix modestes, servent des verres et c’est toute une ambiance qui se crée bien différente des grands cafés parisiens.

Quelques photos par ici

Vous avez envie de goûter nos produits ?

Demandez notre catalogue ou contactez-nous par mail ou par téléphone au 04 71 50 42 14 pour passer commande.